Nos Efforts de liaison

La liaison est un aspect important du mandat de la Commission visant à aider les personnes touchées par les analyses du Motherisk Drug Testing Laboratory (« laboratoire de dépistage des drogues Motherisk » ou « Motherisk »). Le décret qui a établi la Commission lui enjoint de travailler avec des enfants et des adolescents afin d’assurer que leur opinion est prise en compte, ainsi que de favoriser la participation efficace des membres des communautés autochtones et racialisées. Par le biais de nos activités de liaison, nous nous efforçons d’établir un contact avec ces communautés et les personnes auxquelles les analyses capillaires ont causé un préjudice.

Présentations et rencontres

Nous continuons de faire des présentations et de rencontrer des représentants d’organismes pour les mettre au courant de nos activités, des informations que nous avons obtenues à ce jour et des services que nous offrons. Au cours de l’été et de l’automne 2016, la commissaire et ses avocats ont parcouru la province de part en part afin de rencontrer divers groupes, dont la Political Confederacy of Chiefs of Ontario, et ils ont notamment pu assister à la conférence bi-annuelle des avocats des sociétés d’aide à l’enfance. Nous avons, par exemple, organisé une séance d’information pour la Family Lawyers Association et une rencontre avec l’Association of Iroquois and Allied Indians. Si vous organisme est intéressé par nos activités de liaison, veuillez nous envoyer un courriel. Nous ferons tout notre possible pour accommoder votre demande.

Campagne de sensibilisation

La Commission a entamé une vaste campagne de sensibilisation auprès de divers organismes de la province, dont les sociétés d’aide à l’enfance, les foyers d’hébergement d’urgence pour femmes, les centres de désintoxication, les bureaux du bien-être, les bureaux de l’aide sociale, les écoles et les hôpitaux.

Nous ciblons ces organismes, car nous pensons qu’ils constituent notre meilleure chance de pouvoir communiquer avec des personnes et des familles qui ont été touchées par les analyses capillaires peu fiables. Nous demandons à ces organismes d’afficher nos affiches sur leurs tableaux d’information et de diffuser des renseignements sur la Commission par d’autres voies de communication, comme des bulletins, des réunions et des courriels.

Il est important de diffuser ces renseignements le plus rapidement possible. La Commission doit remettre son rapport à la fin 2017 et son mandat prendra fin peu de temps après. Les personnes qui ont reçu du counseling pendant le mandat de la Commission pourront obtenir des services de counseling pendant une année de plus. Si votre organisme souhaite obtenir des exemplaires de nos affiches ou dépliants, veuillez nous envoyer un courriel.

Processus réparateur

Sur la base de ce que nous avons appris au cours de notre première année d’existence, nous avons entrepris un processus réparateur afin d’examiner et de comprendre plus en profondeur les questions d’ordre systémique et institutionnel qui ont conduit au problème que nous étudions. Nous espérons cerner des stratégies pour éliminer tous les problèmes.

Dans le cadre de ce processus, nous nous efforçons d’établir des liens avec les personnes qui ont été affectées par les analyses capillaires, afin de les inviter à raconter leur expérience en toute sécurité. Nous communiquons également avec des partenaires gouvernementaux, communautaires et des secteurs de la protection de l’enfance et de la justice. Nous rassemblerons les acteurs intéressés pour les encourager à exprimer leurs perspectives, parvenir à une compréhension mutuelle et expliquer les prochaines étapes. Pour en savoir plus sur notre processus réparateur, cliquez ici.

 

Groupes touchés

La Commission reconnaît que certains groupes ont été particulièrement affectés par l’utilisation d’analyses capillaires erronées menées par le laboratoire Motherisk. Il s’agit des groupes suivants :

Enfants et adolescents – Le système de protection de l’enfance et été établi pour assurer la protection des enfants en Ontario. Tout manquement dans le système a des répercussions préjudiciables sur les enfants et les adolescents.

Communautés racialisées – Les personnes racialisées, surtout les Afro-Canadiens, sont surreprésentées dans le système de protection de l’enfance et ont probablement été affectées d’une façon disproportionnée par les analyses.

Communautés autochtones – Les personnes autochtones sont surreprésentées dans le système de protection de l’enfance et ont probablement été affectées d’une façon disproportionnée par les analyses.